Ouvrier paysagiste

Titre professionnel de niveau 3 délivré par le Ministère du travail. Dossier d’agrément en cours

RNCP37875 (arrêté du 11/07/2023)– Code NSF : 214s, 214r Référence : TP-00463

MISSIONS ET CONTEXTES DE TRAVAIL

Métier

  • L’ouvrier paysagiste aménage et entretient des espaces paysagers dans un objectif esthétique (embellissement du cadre de vie), fonctionnel (loisirs, pédagogie, production alimentaire) ou écologique (préservation des écosystèmes et de la biodiversité)
  • Il végétalise les villes et espaces périurbains,
  • Il effectue des travaux de maçonnerie paysagère et réalise la pose et l’entretien des circulations, des terrasses, et des équipements de parcs et jardins,
  • Il assure l’aménagement et l’entretien des sols sportifs et des aires de jeux
  • Il réalise des opérations de maintenance de premier niveau du matériel mis en œuvre

Code ROME : A1203- Entretien des espaces verts

Contextes de travail

L’ouvrier paysagiste exerce le plus souvent en équipe, en plein air, en appliquant les directives de son responsable hiérarchique ou du client.

Il se déplace quotidiennement pour se rendre sur les chantiers, dans un périmètre géographique local, en zone urbaine, rurale ou périurbaine.

La nature de ses activités est soumise à la saisonnalité et aux conditions climatiques

Il exerce principalement dans des entreprises du paysage, des parcs et jardins, sols sportifs, services techniques des collectivités, services techniques des complexes touristiques

Les types d’emplois accessibles sont les suivants : ouvrier paysagiste, ouvrier du paysage, jardinier, jardinier d’espaces verts, jardinier paysagiste, ouvrier des espaces verts, agent d’entretien des parcs et jardins

L’ouvrier paysagiste peut se former et avec l’expérience, devenir chef d’équipe ou encore créer son entreprise.

OBJECTIFS ET CONTENU DU PARCOURS

Objectifs

  • Acquérir les compétences professionnelles de l’ouvrier paysagiste
  • Acquérir les techniques de recherche d’emploi, repérer les contextes d’insertion professionnelle adaptés, se dynamiser vers l’emploi
  • Développer son autonomie socioprofessionnelle et ses capacités d’apprentissage

Contenu de l’action

3 modules techniques (activités – type du titre professionnel) :

  • Entretenir un espace paysager
  • Végétaliser un espace paysager
  • Poser et entretenir des circulations, terrasses et équipements dans un espace paysager

Modules de préparation à l’insertion professionnelle : accompagnement par une chargée d’insertion de l’identification du projet d’insertion (secteur, structures, types de poste) à la dynamique de recherche d’emploi.

Périodes en entreprise : 9 semaines

Accès aux Atelier de Pédagogie Personnalisée : pour la réalisation du Dossier Professionnel, et selon les besoins : le renforcement des compétences à communiquer, organiser ses actions, à respecter des règles et des procédures, à mobiliser les environnements numériques, ou encore à apprendre en continu.

Accompagnement pluridisciplinaire personnalisé

Bilan initial global permettant de travailler la cohérence du projet socioprofessionnel avec les projets de la personne.

Puis, selon les souhaits, attentes et besoins, accompagnement personnalisé par une équipe pluridisciplinaire : médico-psycho-sociale et éducative, pédagogique, éducative et d’insertion.

L’accompagnement individuel est assuré par le(s) référent(s) qui favorise(nt) l’adaptation du parcours à chaque situation.

MODALITES D’ACCES ET PREREQUIS

  • Etre titulaire de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé et être orienté par la CDAPH
  • Avoir 16 ans et plus
  • Prérequis : maîtrise de la lecture, de l’écriture et des règles de calcul.
  • Aspects fonctionnels et médicaux : situation de santé stabilisée permettant de s’engager dans une formation. L’activité de l’agent d’ouvrier du paysage et la formation correspondante demandent une bonne résistance à l’effort et aux conditions climatiques. Elles demandent également de pouvoir s’adapter aux positions de travail variées, ports de charges, torsions et vibrations.

Si nécessaire une action préparatoire (APPP) à l’entrée en formation peut être envisagée pour une durée de 3 à 6 mois sur notification de la CDAPH.

L’ensemble des conditions d’accès à la formation fait l’objet d’un échange avec l’équipe à l’occasion des journées de préaccueil (prérequis, projet, aspects fonctionnels et médicaux, aménagements et adaptations à envisager)

Visites d’information possibles en amont des parcours

ORGANISATION DE LA FORMATION

 5Effectif

groupe de 5 stagiaires par session

 14Durée

14 mois (60 semaines de formation). 30 heures hebdomadaires à temps plein en centre. Horaires adaptés à ceux de l’entreprise d’accueil pendant les stages (35 heures hebdomadaires maximum)

 3Calendrier

2 à 3 entrées par an. Consultez notre calendrier des entrées

DEROULEMENT DE L’ACTION DE FORMATION

Lieux et espaces de formation

L’action se déroule en présentiel sur le plateau technique de l’ESRP, en salle équipée en informatique et en centre de ressources.

Stages en entreprise de 9 semaines.

Modalités, méthodes et moyens pédagogiques mobilisés

Individualisation et adaptation :

  • des parcours
  • des méthodes pédagogiques : alternance d’apports théoriques et de mises en situation pratiques sur le plateau technique et en entreprise, soutien individualisé aux apprentissages, autoformation accompagnée en centre de ressources

Mises en situation sur les plateaux techniques de l’ESRP-ESPO :

  • du matériel technique du métier et du matériel numérique pour les besoins de la formation
  • de ressources formatives (utilisation notamment de plateformes numériques d’apprentissage)

Partenariats pour les périodes d’application en entreprise

BILAN DE L’ACTION

Modalités d’évaluation

  • Evaluations régulières des apprentissages en formation (questionnaires, exercices pratiques…)
  • Evaluation en Cours de Formation (ECF) à chaque fin de module
  • Présentation au titre professionnel devant un jury habilité conformément au Référentiel d’Evaluation
  • En cas de non obtention du titre, le jury peut attribuer un ou plusieurs certificat(s) de compétences (CCP)
  • Le titre professionnel est composé de trois blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.
  • Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l’emploi.
  • Titre professionnel visé : Ouvrier paysagiste (code NSF : 214s-214r), niveau 3, délivré par le ministère chargé de l’emploi. référence du titre : TP-00 463

Bilan global

A l’issue de l’Action, l’équipe de l’ESRP-ESPO cosigne avec l’intéressé un rapport qui détaille :

  • la progression réalisée sur les aspects techniques du métier
  • le travail d’accompagnement médico-psycho-social et éducatif réalisé
  • le plan d’action élaboré vers l’insertion socioprofessionnelle
  • les éventuelles préconisations correspondantes

Suivi de l’action

Le rapport final précise les relais utiles, les établissements sollicités et le plan d’action pour la mise en œuvre de ce projet.

Il est adressé à la CDAPH dont dépend le bénéficiaire, pour rendre compte du parcours et demander une nouvelle orientation le cas échéant.

Avec l’accord du bénéficiaire, ce bilan est également envoyé au conseiller du service public de l’emploi concerné ou à toute autre structure en relais du parcours.

Un questionnaire de satisfaction est proposé à l’issue de la phase d’accueil et à la fin de parcours.

L’équipe réalise un suivi post formation à 3, 6 et 12 mois.

RESULTATS DE L’ACTION OUVRIER DU PAYSAGE

 100%Taux de réussite TP OP

candidats présents aux sessions de validation OP en 2023 soit 4 stagiaires sur 5

 75 %taux d’insertion global – sorties 2022

stagiaires sortis en 2022 (répondants au suivi post-formation, soit 2 / 3) et ayant travaillé dans les 12 mois suivants la formation après obtention du titre professionnel.

 75 %taux d’insertion dans le domaine

stagiaires sortis en 2022 (répondants au suivi post-formation soit 2 sur 3) et ayant travaillé dans le domaine du paysage dans les 12 mois suivants la formation après obtention du titre professionnel.

Informations